La ferme de la terreur – Wes Craven (1981)

La ferme de la terreur

Déjà, il faut savoir que j’ai du mal avec les films montrant des communautés religieuses fanatiques. Ça tient toujours du gros cliché visible à l’avance et on sait pertinemment qu’ils ne seront pas les coupables (ficelle scénaristique trop facile). Dans La ferme de la terreur, on n’y échappe pas même si les Amish sont souvent représentés comme tel (après tout, chaque cliché contient sa part de vérité). Ici, on a la version bas de gamme des Amish: les Hittites. Et faire un slasher bucolique n’est pas une si mauvaise idée en soi. Le calme apparent des paysages et des habitants disparaît à la nuit tombée pour laisser la place aux préjugés et aux peurs les plus vicieuses. Vivre dans un coin reculé permet aux assassins que personne n’entende crier les victimes. Craven le sait et utilise son univers à bon escient. Et même s’il nous livre des plans dignes du giallo (la tuerie dans la décapotable), il ne parvient pas à convaincre, la faute à des rebondissements improbables (toute la fin en somme). Si Craven s’amuse à se faire des clins d’œils (Summer of Fear passant au cinéma, le plan de la baignoire repris dans Les griffes de la nuit), il n’en reste pas moins que le film est bien en deçà de ses précédentes réalisations en terme de choc. Regardable mais très vite oubliable.

6/10

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :