Phénomènes – M. Night Shyamalan (2008)

Phénomènes

Je ne vais pas m’attarder longuement sur ce truc qui ressemble lus à un téléfilm qu’autre chose. On dirait un feuilleton tiré d’une nouvelle de Stephen King comme on en voit 15 par an sur M6. En plus d’être super mal joué, le scénario est vraiment limite dans le foutage de gueule. Shyamalan filme du vent (au propre comme au figuré) et veut nous faire croire que l’air est un élément dévastateur. Paye ton sous-texte écologique tout pourri, servant juste à étaler des morts plus ou moins crades à l’écran (la tondeuse et le tigre, c’est hardcore) et des cadrages estampillé Planète. D’une connerie abyssale, muni d’une fin hilarante alors qu’elle se voulait pessimiste, Phénomènes prouve que même quand Shyamalan touche le fond, il creuse encore.

1/10

 

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :