Tomb Raider – Crystal Dynamics (2013)

PS2CoverSheet108

Saga la plus poussiéreuse de l’industrie du jeu vidéo (oui, on est en droit de parler d’industrie lorsqu’on parle de saga), Tomb Raider a vu naître nombre rejetons plus ou moins bâtards, les plus réussis étant généreusement protégés par l’ombre du décolleté toujours plus généreux de la belle Lara Croft. Si l’héroïne a su concilier beauté plastique et féminisme exacerbé pour le plus grand plaisir des deux sexes, elle n’en reste pas moins une icône qui dépérissait à vue d’œil, la liberté sexuelle et les affres toujours plus précoces de la nouvelle génération ne permettant plus de fantasmer sur ses courbes voluptueuses. Dans un esprit de séduction ragaillardi par l’arrivée de Square Enix à la tête du projet, ce reboot parvient à lifter les défauts inhérents à la saga (level design restreint, scénarios inintéressants, personnage peu évolutif, énigmes répétitives,…) et à ouvrir une nouvelle voie à la saga tout en surfant sur la vague d’un genre très calibré.

Tomb Raider couverture

Jouant la carte du bigger and louder, Tomb Raider s’apparente de près à une autre saga d’aventure exclusive sur PS3: Uncharted. Si les similitudes sautent aux yeux manette en main, ça n’est que justice tant la saga de Naughty Dog a piocher allègrement dans ce qui faisant le succès de Tomb Raider. Aussi, la boucle est bouclée et Lara Croft retrouve sa place au panthéon des personnages cultes qui ont su traverser les années. Si le paradoxe de la rajeunir pour s’adapter à  la nouvelle génération alors que la saga souffle ses 17 bougies est étrange, on peut clairement avancer l’idée que cette renaissance va donner lieu à une pléthore d’autres titres, tous plus ou moins semblables à celui-ci. L’idéal serait de s’aligner sur des codes purement cinématographiques comme ça semble déjà être le cas (le survival ici) et de changer le ton du jeu et, ainsi le genre revisité, à chaque nouvelle aventure. Si la mise en scène ultra immersive et à base de QTE divise les joueurs, elle n’en reste pas moins ce qui fait la force de frappe de cet opus: proposer un monde semi-ouvert tout en dirigeant le joueur dans les moindres détails.

Tomb Raider survie

Côté scénario, on ne peut pas dire qu’ils se soient arrachés les cheveux tant les twists sont attendus et que l’intérêt qu’on peut porter à l’aventure s’estompe derrière les actions répétitives et la frustration d’être toujours épaulé par la console dans les phases complexes (la touche de l’instinct, c’est juste un truc de noob). Cependant, on ressent nettement l’évolution du personnage au fur et à mesure que l’on joue. Si son niveau d’endurance est mis à mal au début de l’aventure, elle se transforme assez (trop ?) rapidement en alpiniste chevronnée, gravissant les parois rocheuses à la seule force de ses bras. Et les morts qu’elle sème durant sa traversée de l’île sont toujours plus violentes et maîtrisées, la perte de l’innocence étant entachée par la traque d’un cerf afin de se nourrir  Si on était en droit de s’attendre à un aspect survie beaucoup plus étendu (tuer pour se nourrir, se soigner avec des fruits et des herbes), il n’en est rien et le jeu ne propose qu’un ramassis de minis-jeux plus ou moins excitants qui raviront les adeptes du scoring.

Tomb Raider The Descent

L’émotion ressort davantage de la musique et des paysages grandioses plutôt que du destin plus ou moins tragique des personnages clés. La faute à un développement dans l’écriture plutôt faible, les développeurs préférant peaufiner leur bébé dans les moindres détails (même si quelques bugs graphiques lourds surviennent) afin de prouver au monde entier que Lara Croft a encore de beaux jours devant elle. Si les puristes de l’aventurière crieront au scandale tant les énigmes semblent inexistantes et l’action omniprésente, ils ne peuvent bouder leur plaisir de prendre en main une Lara qui obéit au doigt et à l’œil. Il ne lui reste plus qu’à être la ménagère parfaite et elle sera bonne à marier.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :