Iron Man 3 – Shane Black (2013)

La chute d'un héros...et d'un réalisateur.

La chute d’un héros…et d’un réalisateur.

Shane Black, c’est un peu l’équivalent de Mylène Farmer au cinéma: pas très prolifique, peu d’intérêt médiatique mais une horde de fans avides de se jeter sur chaque nouvelle faisant état de sa carrière. Si le scénariste a su s’imposer grâce à des scripts bourrés d’humour et d’action, il en est pas moins un réalisateur doué. comme le laissait voir son génial Kiss Kiss Bang Bang. Mais ça n’est pas parce qu’il avait réussi à donner un bon rôle à Robert Downey Jr. qu’il fallait récidiver en le mettant aux manettes de ce troisième opus de l’homme d’acier de l’écurie Marvel. Si la nouvelle de sa venue aux commandes en avait réjoui plus d’un (moi le premier), il faut se rendre compte que les vacances ont été trop longues pour Shane Black. Sauf si son but était d’achever une licence qui agonisait déjà dès sa suite surestimée.

Heureusement que le ridicule ne tue pas...

Heureusement que le ridicule ne tue pas…

Certains diront que l’échec cuisant de cet épisode est dû aux studios de production, au second scénariste (qui n’est autre que celui retenu pour l’écriture du prochain Sherlock Holmes…) ou je ne sais quelle autre raison. Il faut voir les choses en face: Shane Black signe là son arrêt de mort. Autant il a pu être un scénariste très courtisé à une époque, autant il ne vaut plus tripette aujourd’hui. Pour réussir à survendre autant ce film, soit les studios Marvel lui ont refilé un gros bifton, soit on menaçait sa famille durant les conférences de presse. Iron Man 3 comporte tout les mauvais ingrédients qui semblent être appréciés par le public pré pubère  comique de situations, répliques absurdes, méchants jamais charismatiques, musiques modernes et/ou célèbres (il ose démarrer son film sur du Eiffel 65: la messe est dite dès l’apparition du logo Paramount).

Les liens homme/machine ne sont jamais tissés. On survole toute la mythologie du super héros !

Les liens homme/machine ne sont jamais tissés. On survole toute la mythologie du super héros !

Mais même sans tous ces artifices qui ameutent un public dégénéré dans les salles, on est au niveau zéro de l’écriture. Jamais Tony Stark n’a été aussi chiant. Son côté golden boy, ça va bien 5 minutes mais là, c’est tellement poussé à outrance (un garçon dans un petit village paumé le reconnaît !) que ça en devient lourd. Les personnages sont à peine esquissés, chacun cherchant à se faire un peu de place sur l’écran. Mais jamais il n’arriveront à bousculer Downey Jr. qui monopolise toute l’attention par son omniprésence et son sur-jeu infantile. La palme du personnage improbable revient bien entendu au fameux Mandarin et à la clique de méchants. Guy Pearce cabotine comme un chien fou (cent fois pire que dans Lawless !) et Ben Kingsley se la joue gangsta ! Iron Man 3 est ni plus, ni moins qu’un épisode à rallonge de La quatrième dimension.

La seule satisfaction du film est de pouvoir mater la plastique de Gwyneth.

La seule satisfaction du film est de pouvoir mater la plastique de Gwyneth.

Tous les moments de bravoure sont si mal filmés et tellement pétaradants (Michael Bay approved !) que ça en devient génants pour la rétine. Surtout que celle ci est déjà soumise à rude épreuve avec une 3D complètement inexistante et finissant de transformer l’entreprise Iron Man comme une énorme vache à lait que l’on vient traite tous les 2 ans. J’ai hâte de voir les prochains épisodes où Bruce Willis nous jouera un bad guy à la sauce McClane, le tout sur du Shakira.

3/10

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :