Cold Blood – Stefan Ruzowitzky (2013)

Un DTV notable mais qui se tire une balle dans le pied.

Un DTV notable mais qui se tire une balle dans le pied…

Cold Blood alias Deadfall alias Blackbird. Autant de titres pour cacher la misère d’un scénario au rabais, allant piocher allègrement dans Un plan simple de Raimi. Y’a pas grand chose à en dire si ça n’est que c’est vraiment bien torché pour un film directement sorti en vidéo chez nous. Eric Bana cabotine à mort et ça fonctionne. Il vole carrément la vedette à tous les autres acteurs dont le cerveau semble gelé par le froid glacial qui fournit aux paysages une jolie dimension picturale, notamment avec une course de motoneiges haletante. D’ailleurs, il est rageant de constater que le film soit scindé en deux: d’un côté la survie d’Adisson et de l’autre, la romance niaise de sa soeur avec l’acteur principal de la série Sons of anarchy. Il y a deux mots, pour exprimer sa qualité de prestation: monolithique ou inexpressive. Je parierai plutôt sur la deuxième catégorie. Un thriller qui se laisse regarder mais dont la fin téléphonée mérite qu’on traque à mort le scénariste jusque dans les plus hauts recoins des vallées enneigées de l’Amérique du Nord.

5/10

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :