Happiness Therapy – David O. Russell (2013)

L'amour est un champ de bataille. Les ruptures sont les morts au combat

Un couple hétéroclite et surprenant.

L’amour est un champ de bataille. Il faut user de stratégies offensives et défensives pour garder son couple intact. Et si celui-ci vient à briser, on peut clairement parler de défaites. Les ruptures sont l’équivalent affectif des morts au combat. Et loin d’être de simples statistiques, ses « morts » nous forgent petit à petit et nous soumettent un schéma amoureux que l’on tend à atteindre au fil des jours. Il nous permet de nous focaliser sur les personnes qui, d’après notre expérience, font montre d’un intérêt particulier pour notre coeur, char s’assaut menant à la victoire finale. Car chaque conquête est une victoire et c’est en faisant preuve de courage, de tactique (de drague) et de persévérance qu’on vient au bout de la barrière qui font d’une simple amie une amante.

Les regards échangés valent mieux que toutes les déclarations d'amour.

Les regards échangés valent mieux que toutes les déclarations d’amour.

Happiness Therapy prend clairement la direction du chemin de croix en cherchant à rendre de nouveau amoureux un homme tout droit sorti de l’hôpital psychiatrique. Le titre, en plus d’appréhender le personnage est ses futurs délires bipolaires, rend désuet tout ce qui s’apparente à une quelconque théorie de la drague. Ça n’existe pas, il suffit juste de se connaître et de faire le point sur soi même ,sans pour autant rester auto-centré  pour découvrir que l’on peut être capable de choses surprenantes (en l’occurrence le concours de danse) et que notre vision idyllique de la femme que l’on aimerait chérir n’est pas forcément la meilleure personne qui pourrait nous satisfaire. Les fantasmes existent davantage pour attiser la passion chez un couple plutôt que pour tenter d’atteindre un objectif ultime: que resterait-il ensuite sinon à part la déception d’avoir atteint son but et de n’avoir plus rien à apprendre de l’amour ?

Le duo Cooper/De Niro, déjà présent dans Limitless, fonctionne du tonnerre !

Le duo Cooper/De Niro, déjà présent dans Limitless, fonctionne du tonnerre !

Les personnages, loin d’être caricaturaux, ne peuvent accuser la critique d’être le modèle du gendre parfait et de la bru idéale. Toutes proportions gardées, leur folie les rend terriblement attachants et si imprévisibles que les situations qui les rassemblent tendent vers une véritable sincérité, autant comique que dramatique. Même si le film s’essouffle lors de la longue discussion des paris dans le salon du père de Pat, la remarquable scène de danse, rassemblant tous les enjeux du film et les personnes importantes de la vie passée, présente et future de Pat rehausse le final qui, même s’il sombre dans un romantisme vieux jeu (pourquoi l’homme court toujours derrière la femme à la fin ?), permet une happy end qui résonne profondément avec l’état d’esprit du personnage, colérique de voir Hemingway gâcher son histoire d’amour dans L’adieu aux armes, titre qui refait une nouvelle fois référence à ma théorie guerrière comme quoi l’amour est un combat. Mais la fleur au fusil n’a jamais tué personne…

Les disputes cimentent autant le couple que n'importe quelle autre preuve d'amour.

Les disputes cimentent autant le couple que n’importe quelle autre preuve d’amour.

Frais, parsemé de scènes tendres et touchantes (l’amour fraternel expliqué en une réplique), Happiness Therapy nous montre que nous ne sommes pas les seuls à être déjà montés au front (chaque rencontre connaît déjà son lot d’ex) et que beaucoup d’autres recrues attendent de marcher sur nos corps meurtris pour faire leurs propres armes.

8/10

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :