La petite boutique des horreurs – Roger Corman (1960)

L'affiche n'est qu'un pur produit marketing...

L’affiche n’est qu’un pur produit marketing…

…car Jack Nicholson n’est présent que dans une seule scène et son rôle est vraiment mineur (et mauvais en plus de ça). J’apprécie de regarder des classiques, surtout lorsque ceux-ci résonnent encore dans le cinéma actuel. La petite boutique des horreurs à remontrerait à tout cinéaste qui débute. Sur un pitch minuscule, Corman arrive à pousser l’absurde et l’humour noir à un très haut degré. Si la légende dit vrai, les deux jours de tournage sont invisibles (dans le bon sens du terme) et le film fourmille de plans travaillés. Le problème vient plutôt des acteurs qui assurent un minimum syndical et font terriblement amateurs ainsi que l’humour qui tombe à plat à certains moments. Ça reste quand même un petit bijou d’inventivité et de débrouillardise.

6,5/10

Publicités
Tagué , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :