Lesbian Vampire Killers – Phil Claydon (2009)

Tout est dans le titre et l'affiche.

Tout est dans le titre et l’affiche.

Certainement pas le fleuron de la comédie horrifique anglaise. L’idée est pour le moins originale même si la sexualité chez les vampires étant un sujet terriblement obsolète (ils sont vraiment décomplexés ces suceurs de sang). Le seul but d’une telle idée est bien évidemment de pouvoir enfiler les plans de babes, qu’elles soient scream queen aguicheuse ou intello craquante. Ça n’est pas pour me déplaire tant les formes de ces dernières sont voluptueuses et leurs charmes envoûtants qu’on passe facilement outre la qualité inexistante de leur jeu d’actrice.

Un groupe hétérogène qui fonctionne peu ou prou suivant les scènes.

Un groupe hétérogène qui fonctionne peu ou prou suivant les scènes.

Mix entre un épisode de Scooby-Doo et Dracula, la photographie est vraiment très réussie. Certains plans nous font remonter le temps, les indications de lieux sous forme comic-book rajoutant à l’aspect BD du long métrage, tout en affichant clairement un amour vintage du cinéma gothique. Mais lorsqu’on affiche l’étiquette « comédie horrifique », il vaudrait mieux être drôle. Les blagues tombent souvent à plat ou pourraient être écrites par un gamin de 12 ans, on s’attachent très peu aux personnages (on s’en fout d’en voir mourir certains) et le combat final est bâclé en plus d’être ridicule. Les harpies gesticulent sans cesse dans des drapés bleutées en lâchant des soupirs lesbiens et en se caressant entre elles. Je ne sais pas si c’est réellement comme ça qu’elles vont pouvoir se nourrir de sang mais je suis prêt à tenter l’expérience.

Je sais pas si les vampires du film mangent halal mais en tout cas, elles ont pas l'air d'avoir très faim...

Je sais pas si les vampires du film mangent halal mais en tout cas, elles ont pas l’air d’avoir très faim…

Au moins, avec les Anglais, c’est tout ou rien. Soit ils nous pondent des hommages hilarants et intelligents, teinté de cynisme social et d’humour noir (Shaun Of The Dead reste LA référence !), soit il se la jouent décomplexés du slibard en perdant toute crédibilité en écrivant des répliques à la va-vite et en étant ni gore, ni drôle. Quoi qu’il en soit, ils n’oublient jamais d’être pointilleux dans le sens du détail et de l’esthétique. C’est déjà ça de pris…

5/10

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :