Giallo (2008)

Le roi est mort ! Vive le roi !

Ma démarche est plutôt noble. Avant de m’attaquer aux chefs d’oeuvres du maître (déjà entamé le visionnage par Trauma et Suspiria), je commence par sa fin de carrière. Et fin de carrière est bien le mot tant ce Giallo ne mérite pas son titre. Tout ce qu’il y a de giallesque dans ce film, c’est le titre. Je n’ai jamais vu un tueur en série aussi pitoyable. On ne croit pas une seule seconde qu’il ait réussi à dessouder autant de femmes sans se faire attraper tellement il ne passe pas inaperçu et il est abruti. Mais c’est sans compter sur l’incapable inspecteur incarné par Adrian Brody (un mélange entre Droopy et Calimero) qui passe son temps à regarder méticuleusement des photos de femme en attendant que la soeur (Emmanuelle Seigner dans le rôle de la potiche) de l’une d’entre elles vienne boucler l’enquête pour lui.

–  » Je ne vous permet pas ! C’est Horst Tappert qui m’a appris les ficelles du métier. »

D’ailleurs, c’est plutôt Emmanuelle qu’il aurait du saigner tant elle nous emmerde à faire sa victime alors que sa soeur pourra plus jouer de la guitare comme avant depuis sa rencontre avec le frère du Yellow Bastard. C’est aussi lent qu’un épisode de Derrick, aussi intéressant qu’un épisode de Thalassa et moins sanglant qu’un épisode de Happy Tree Friends. A bon entendeur…

1,5/10

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :