The Blonde – Duane Swierczynski (2010)

Il fallait bien un écrivain avec un nom à coucher dehors pour écrire une histoire à dormir debout…

J’ai rarement lu un livre dont l’intrigue est menée tambour battant à ce point là ! Les courts chapitres, eux même divisés chronologiquement (l’histoire se déroule sur 10 heures) s’enchaînent à une vitesse folle. Les personnages s’entrecroisent, liant plus ou moins leur destins grâce à un scénario fait de bric et de broc. Mais c’est justement ça qu’on aime dans la littérature pulp, c’est ce foisonnement d’idées incongrues, de personnages loufoques et de psychologie de bazar amenée par des répliques savoureuses (même si je pense fortement que la traduction ne rend pas service à l’auteur).

La « Blonde » est clairement au centre de toute la machination qui s’installe.

Fort de sa contribution auprès de Marvel afin de développer des comics-books du Punisher et des X-Men, on peut lui reconnaître un certain talent pour l’action sèche et nerveuse et l’entertainment non stop. Et son désamour pour les personnages types. La blonde, éponyme au roman, n’est pas la conne complète à laquelle on pourrait s’attendre. C’est même tout le contraire. Est-ce une façon pour Duane de s’affilier un public féminin ? Clairement non tant l’action excessive et la violence omniprésente les repousserait. Un polar un peu old-school qui ravira les fans du genre et qui se lit en deux temps trois mouvements. Les autres, passez votre chemin, vous n’y trouverez rien d’intéressant.

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :