Crows Zero (2007)

Les acteurs font honneur aux mangas, leurs personnages étant de véritables stéréotypes visuels et caractériels.

Moi qui m’attendait à une sorte de Rival Schools à la mise en scène classe et raffinée, j’ai été un peu déçu. Certes, on a de la baston, de l’humour et une grande galerie de personnages donc certains sont vraiment cools (le personnage d’Izaki m’a fait penser à Zell dans Final Fantasy VIII). Mais y’a un truc qui cloche. Sans doute le fait qu’on ne se passionne pas plus que ça pour les bagarres, qui sont majoritairement présentes dans le film (a peu près 1/3 du temps) mais qui sont mal filmées ou ridicules. Aucunes gardes, pas de chorégraphies, de la vraie bagarre de cour de récré. Et c’est peu ou prou ce dont parle le film, l’objectif de tout un chacun étant de devenir le roi du lycée en faisant la main mise sur chaque classe, et dont sur chaque section (de la 3ème à la terminale).

Le mur des lamentations de l’école Suzuran.

L’enjeu est typiquement japonais, à savoir fantasmatique et assez violent. Mais Takashi Miike insuffle au film une saveur pop par la musique et les couleurs vives, contrastant avec le noir dont s’affublent les protagonistes. Certains effets de montage étaient mauvais, le découpage sons/musique était médiocre et la qualité des combats était passable. Mais le film transpire la culture otaku par tous les pores de la péloche et on ne peut que s’en réjouir tant il est rare de voir une bonne adaptation littéraire de ce genre si particulier.

6,5/10

Publicités
Tagué , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :