Courir avec des ciseaux (2006)

Si seulement le film était aussi sympa que son affiche…

Ce film est tel qu’on ne sait plus où s’arrête la normalité et où commence la folie. Chaque personnage campe une définition différente de cette dernière. Et alors qu’on s’attend à une comédie complètement loufoque, on se rend compte au fur et à mesure qu’on a plongé dans un maelström de folie contagieuse, dépressive et aliénante. C’est simple: lors qu’apparaît le générique de fin, on a juste envie de se tirer une balle dans le buffet.

Le psy incarne un ersatz parfait de chapelier fou.

Je ne sais pas jusqu’à quel point ce livre était autobiographique (je pense à 100% étant donné que le personnage principal porte le prénom de l’écrivain) mais l’adaptation qui en est faite ne semble pas la cause principale de ce parti pris d’en tirer une œuvre dépressive à souhait. Augusten Burroughs (il partait déjà mal avec un nom identique à celui de l’auteur du Festin nu), l’auteur, semble très mal dans sa peau et nous livre sa vision pessimiste d’un monde qui l’a abandonné à son triste sort. Celui de découvrir sa sexualité, les affres de la vie et la raison de la mésentente de ses parents. Mais à force d’esquisser des personnages audacieux et borderlines, on se demande s’il n’exagère pas un peu.

Le plus cinglé des personnages n’est pas forcément celui qu’on croît.

Le film est à mi-chemin entre la daube intergalactique et le génie pur. Mais comment je suis loin d’être un génie, je n’ai absolument rien compris aux propos incohérents qui ressortent du film. Ça m’a plus gêné pour le réalisateur et l’écrivain qu’apporter une réponse à la folie douce qui s’empare de chacun de nous à un degré plus ou moins élevé. Du grand n’importe quoi et une perte de temps que je ne pourrais jamais rattraper…

2,5/10

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :