Total Recall (1990)

Pour m’en souvenir avant de voir le remake, encore fallait-il que je l’ai déjà vu…

Verhoeven et la science-fiction, ça fonctionne. Il l’a prouvé avec Robocop et il le prouve une fois de plus avec Total Recall, adaptation délirante d’une nouvelle de Dick. Scénario mêlant plusieurs genres, pertes de repères du personnage central, on est bel et bien chez l’écrivain. Mais est-ce que prendre Schwarzenegger comme tête d’affiche est la meilleure idée du monde ? Affirmatif mon capitaine ! Il dénote complètement et sert d’autant plus l’histoire que son personnage est censé être un agent secret. Et en discrétion, on a déjà vu mieux qu’un mister Univers !

Les transformations du visage de Schwarzy opérées par le maquettiste Rob Bottin sont hilarantes !

Perdu entre rêve et réalité, subconscient et conscient, le Terrien au fort accent s’intègre parfaitement dans ce bloubiboulga de culture inter-espèces. La planète Mars, sur laquelle se situe principalement l’action, accueille une telle quantité de personnages délirants qu’il passe quasi inaperçu malgré sa carrure impressionnante. Au mieux le prend-on pour un touriste, au pire il peut se faire passer pour un mutant. La force physique n’étant pas l’atout de vente du film, l’utilisation à contre emploi du culturiste est d’autant plus intéressante qu’elle révèle la part comique de l’acteur (déjà initié par le film de Reitman), jusqu’alors cantonné aux films de gros bras.

Is there life on Maaaaaars ???

Le film est tout de même particulièrement violent lors de certains passages (le bouclier humain), nous rappelant rapidement que l’on a pas juste à faire à une comédie. D’ailleurs, le thème du tripatouillage de cerveau et de la mémoire est récurrent dans la science fiction, ce qui ne fait pas entrer Total Recall dans les films novateurs mais qui a le mérite de le ranger parmi les classiques de la SF. Le fun de la bobine le rend dès lors plus agréable à regarder et le personnage de Mr Tout Le Monde de Schwarzy au début du film permet de s’identifier facilement à lui. Avant que ça ne se gâte…

Certains mutants ont des arguments frappants !

Et se gâter, je sens que c’est bien parti avec la réadaptation prévue par Len Wiseman, petit tâcheron d’Hollywood. Wait & see !

8/10

Publicités
Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :