The Devil’s Double – Lee Tamahori

Lee Tamahori capable d’un bon thriller politique ? Pourquoi pas…

Pas de quoi se réveiller la nuit mais ça se laisse regarder. Le réalisateur nous invite à suivre le destin d’un homme qui n’a pas choisi son physique mais qui, malheureusement pour lui, ressemble trait pour trait au fils de Saddam Hussein. Ce dernier, psychotique et haï par une bonne partie de son peuple, y voit là une chance inespérée de rester à l’abri des balles en mettant son sosie sous les feux de la rampe et de ses ennemis. Cédant aux règles classiques du bon vieux thriller (le gentil se tape la copine du méchant, l’un des sbires du méchant se lie d’amitié avec le gentil,…), Lee joue l’historien en balançant des images d’archives entre deux scènes chocs, histoire de faire baisser la pression. Mais vu qu’il s’y prend mal pour traiter son sujet, qui aurait pu être démentiel vu que Saddam himself avait une multitude de sosies (on aurait pu avoir droit à un jeu de miroirs des plus excitants), le film tombe à plat et peine à nous donner envie de nous intéresser à son histoire. Dommage !

6,5/10

Publicités
Tagué , , ,

Une réflexion sur “The Devil’s Double – Lee Tamahori

  1. On ne le dira jamais assez mais Tamahori a réalisé le meilleur Bond de Brosnan (lui-même étant le meilleur Bond derrière Connery).
    Bon le reste…
    Un bon tâcheron quoi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :