Prometheus – Ridley Scott

Une affiche classe mais qui spoile un peu celui qui n’a pas vu la bande annonce…

Je plaide coupable ! Je n’ai pas fait mes devoirs avant d’aller voir Prometheus. Je ne me suis pas retapé intégralement la saga Alien. Et grand bien m’en fasse ! Car partir (presque) vierge de toute cette mythologie, c’est comme découvrir pour la première fois la signification du mot science-fiction. Ridley Scott nous pond un bijou de derrière les fagots dont lui seul a la secret. Un film efficace autant dans son traitement visuel (je n’ai jamais rien vu d’aussi beau et propre !) que scénaristique (c’est rempli de trouvailles intéressantes). Un boulot de titan pour un long métrage qui s’installe devant une quadrilogie cultissime, faisant naître et/ou renaître notre intérêt pour l’origine des Xénomorphes.

Les décors sont majestueux et la 2D est largement suffisante pour profiter du spectacle. Un travail d’orfèvre !

Et quand bien même le nom d’Alien ne vous dit absolument rien, Prometheus se regarde comme une œuvre unique, sachant toujours se détacher (hormis sur son final) de ses pairs (pères ?) et livrant un message évolutionniste terrifiant. Le casting est parfait en tout points, même Charlize Theron en maîtresse d’équipage coincée. Elle ne fait que subir l’exploration et ne parvient à asseoir son autorité et sa supériorité hiérarchique que par le biais de la violence. Michael Fassbender, quand à lui, est égal à lui même. Incarnant la perfection humaine, il donne non-vie (comprenne qui pourra…) à son personnage en gérant le moindre centimètre carré de son visage et de sa démarche. Une performance d’acteur exceptionnel qui effacerait presque celle de Noomi Rapace.

Dans l’espace, personne ne vous entend prier…

En ersatz du lieutenant Ripley dans le film originel, elle peine a devancer sa prédécesseure et à assurer en femme forte, même si une scène hardcore arrive à la mettre un tant soit peu sous les feux des projecteurs. Marchant dans les pas de Sigourney Weaver, sa prestation est un cran en deçà de mes attentes. Mais Ridley Scott n’est pas là pour épargner l’actoring féminin et chacune d’elles est obligée de se soumettre à la supériorité numérique masculine en montrant qu’elles sont faites dans le même moule qu’eux. Cette question existentialiste, qui reviendra sans cesse tel un leitmotiv et permettra aux explorateurs d’avancer dans leur quête de vérité et de savoir.

Le film pose énormément de questions, sans vraiment apporter toutes les réponses ? Le spectateur se doit de combler le vide.

Philosophique, poseur, frontal. Prometheus est tout ça à la fois. Et même si ses détracteurs lui reprocheront d’être trop lisse et propre sur lui, on ne pourra que leur demander s’ils n’aurait pas cracher sur le film s’il avait été tout l’inverse de ce qu’il est aujourd’hui. Des éternels insatisfaits aux fans déçus de la création du Xénomorphe (après tout, c’est juste du putain de sexe inter-espèces mais ça on le savait déjà), le film divise. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’il est soit considéré comme une œuvre futuriste grandiose et porteuse d’un immense espoir dans le cinéma de genre, soit comme une daube intersidérale qui rabaisse Ridley Scott à un profiteur sans scrupules.

Bien qu’il soit très axé sur la papotte, Prometheus a son lot de scènes d’actions qui ravira les fans du genre.

Quoi qu’il en soit, je n’ai pas peur de me ranger dans la première catégorie et je considère que Prometheus est un petit pas pour l’homme qui en est le géniteur, mais un grand pas pour le cinéma fantastique. Enjoy !

8,5/10

Publicités
Tagué , , , ,

Une réflexion sur “Prometheus – Ridley Scott

  1. Rah, je ne suis pas du tout daccord avec toi.
    Ridley Scott aurait mieux fait de s’abstenir, j’ai trouvé le film bourré d’incohérence!
    Les acteurs m’ont laissé de marbres, la 3D est franchement inutile.
    Bref, tu l’auras compris je fais partie de la deuxième catégorie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :